logo CIOFF
Festival des Cultures du Monde
du 11 au 14 Juillet 2016
...Avec comme invités pour cette édition 2016 des groupes folkloriques en provenance d'Indonesie, du Vénézuela, d'Arménie, d'Ukraine, de la province russe de Kalmoukie et de France.
Les spectacles se tiendront comme pour les précédentes éditions aux quatre coins de l'Anjou Bleu et même au-delà : Le-Lion-d'Angers, Châteauneuf-sur-Sarthe, Le-Louroux-Béconnais, Challain-La-Potherie, Retiers, et bien sûr Segré.
Le programme est en cours de finalisation et sera très prochainement disponible en détails (17 Mars 2016)

Le Festival > Les Précédentes Éditions > Édition 2014 > Khuju Luyang

BHOUTAN

Khuju Luyang

jeudi 10 juillet 2014
à 21h00 - Spectacle d’Ouverture
Segré - Centre Culturel, Place du Port
Plein Tarif : 13€ / Réduit : 8€ (-18ans) / Enfants -12ans : 5 €
vendredi 11 juillet 2014
à 15h00 - Découverte du Bhoutan
Segré - Médiathèque, Espace Saint Exupery
avec projection d’un film, en présence du Lama Pema Dorji ; Gratuit
de 18:00 à 19:30 - Apéro Concert
Segré - Place du Moulin sous la Tour
Musique du Bhoutan et d’Afrique du Sud
samedi 12 juillet 2014
de 18:00 à 19:30 - Apéro Concert
Segré - Place du Moulin sous la Tour
Musiques et Danses du Bhoutan, de Hongrie et des Vosges
dimanche 13 juillet 2014
à 15h00 - Les Folklores du Monde
Segré - Centre Culturel, Place du Port
Tarif : 11€ / Réduit : 7€ (-18ans) et 5€ (-12ans)
lundi 14 juillet 2014
à 16h00 - Spectacle de Clôture
Segré - Parc des Expositions
Tarif Plein : 12€ ; Moins de 18 ans : 7€ ; Moins de 12 ans : 5€

La musique du Bhoutan est partie intégrante de sa culture et joue un rôle de premier plan dans la transmission des valeurs sociales. La musique traditionnelle bhoutanaise comprend un large éventail de sous-genres, allant du folk au chant religieux. Certains genres de musique traditionnelle bhoutanaise entremêlent chant, instrumentation, théâtre et danse, tandis que d’autres sont principalement vocale ou instrumentale.

Khuju Luyang s’est vu décerné la médaille d’argent du gouvernement royal du Bhoutan pour la préservation de la danse folklorique et de la musique du pays.

Mais si la culture traditionnelle est effectivement mis à l’honneur par les autorités dans ce petit pays de l’Himalaya dont le roi a instauré dans les années 70 la notion de Bonheur National Brut, le pays a aussi été le théâtre d’un fort mouvement xénophobe dans les années 90 qui a provoqué l’exode de nombreux réfugiés de cultures minoritaires vers le Népal voisin [1].

Extrait Vidéo

Khuju Luyang - Sung dramyen

Notes

[1Libération, Pierre Prakash (Janvier 2007) Népal : les réfugiés oubliés du Bhoutan

Ajouter un commentaire

| Mentions Légales | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème SPIP par Benoit Guerif & Grand-Angle, sous Licence CC-Attribution