logo CIOFF
Festival des Cultures du Monde
du 11 au 14 Juillet 2016
...Avec comme invités pour cette édition 2016 des groupes folkloriques en provenance d'Indonesie, du Vénézuela, d'Arménie, d'Ukraine, de la province russe de Kalmoukie et de France.
Les spectacles se tiendront comme pour les précédentes éditions aux quatre coins de l'Anjou Bleu et même au-delà : Le-Lion-d'Angers, Châteauneuf-sur-Sarthe, Le-Louroux-Béconnais, Challain-La-Potherie, Retiers, et bien sûr Segré.
Le programme est en cours de finalisation et sera très prochainement disponible en détails (17 Mars 2016)

Le Festival > Les Précédentes Éditions > Édition 2014 > Ballet Gustavo Vaquera

MEXIQUE

Ballet Gustavo Vaquera

Que dire de nouveau sur le Mexique ?
jeudi 10 juillet 2014
à 21h00 - Spectacle d’Ouverture
Segré - Centre Culturel, Place du Port
Plein Tarif : 13€ / Réduit : 8€ (-18ans) / Enfants -12ans : 5 €
vendredi 11 juillet 2014
à 21h00 - Ballet Folklorique Gustavo Vaquera
Le Lion-d’Angers - Salle de la Mare au Coq
Tarif : 5 € ; Gratuit pour les moins de 16 ans.
samedi 12 juillet 2014
à 21h00 - Ballet Folklorique Gustavo Vaquera
Noyant-la-Gravoyère - Salle Omnisport
Tarif : 6€ (tarif réduit sous condition - Informations)
dimanche 13 juillet 2014
à 21h30 - Ballet Folklorique Gustavo Vaquera
Retiers (35) - Media Parc
Repas, Spectacle, Feux d’Artifice et Bal populaire - Informations
lundi 14 juillet 2014
à 16h00 - Spectacle de Clôture
Segré - Parc des Expositions
Tarif Plein : 12€ ; Moins de 18 ans : 7€ ; Moins de 12 ans : 5€

C’est un pays qui est dans le cœur de tous les spectateurs, parce que ses rythmes, ses chansons, ses danses, symbolisent tout simplement ce que l’on attend d’un spectacle populaire. C’est-à-dire de la passion, du talent, des costumes qui sont autant de régals pour les yeux. Le Mexique est un pays de très vieille civilisation qui a été traversé du nord au sud par une multitude de peuples ou de tribus, dont chacun a laissé des traces indélébiles de sa culture. Si bien que le pays est devenu une mosaïque de peuples mais aussi de danses, de musiques et de monuments.

Lorsque l’on sait que les premiers occupants étaient déjà sur cette terre au début de l’ère chrétienne et que se superposèrent à ces acquis les influences, au XVe siècle, des Espagnols venus mêler leur propre culture à celles qui existaient déjà, on comprend alors mieux qu’une telle diversité d’origines, un tel mélange de rythmes et de talents aient donné un pays qui chante et qui danse tout le temps.

Le Ballet folklorique Gustavo Vaqueras Contreras qui fût créée en 1996 est composé de danseurs et de musiciens, aux talents exceptionnels. Travaillant avec ardeur son répertoire, il a épinglé à son programme des danses originales et particulièrement spectaculaires pour que son spectacle soit une véritable fête. Le groupe passera en revue les principaux états du Mexique dont chacun est différent dans ses danses, ses musiques et ses costumes. Si bien que celui-ci emporte avec lui plus d’une tonne d’accessoires et de matériel de scène.

Le ballet est composé des meilleurs danseurs de la province de Zacatecas ; autrefois dirigé par Gustavo Vaqueras Contreras il fut aussi à l’initiative du célèbre Festival international CIOFF® de Zacatecas. De nos jours il est dirigé par Fabricio Sanchez Marquez qui fût l’un des principaux danseurs du Ballet Mexicain mondialement connu Amalia Hernandez. Le groupe actuel appartient au Secrétariat
d’Education et de la Culture de Zacatecas et représente officiellement la province de Zacatecas.

De tout temps, les Mexicains ont porté un grand intérêt aux fêtes commémoratives. Bien avant Colomb, elles se succédaient quasi sans trêve. Au programme : processions, chants et danses. A notre époque, fêtes laïques et religieuses, festivités purement locales, sont autant d’occasions pour cet événement particulier au Mexique : la « fiesta ». Plus nombreuses au Mexique que partout ailleurs en Amérique Latine, il y en a toujours au moins une quelque part et n’importe quand.

Et dans cette aventure, que deviennent les « Mariachis » ? Bien sûr, ils seront là. Ils sont une douzaine et constituent un orchestre à la fois original et représentatif de cet art si particulier. Chansons révolutionnaires ou amoureuses, personne ne reste insensible à leur charme qui fait de la révolution un joyeux moment d’histoire, et de l’amour, la préoccupation principale des mexicains.

CIOFF World Congress 2013 - Zacatecas

Extrait de la cérémonie d’ouverture

| Mentions Légales | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Thème SPIP par Benoit Guerif & Grand-Angle, sous Licence CC-Attribution